Agriculture : L’AFD et la Fao multiplient les interventions au Gabon et à Sao-Tomé et Principe

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Les deux institutions entendent mettre en place une plateforme de collaboration pour une mise en oeuvre synergique de leurs interventions respectivement au Gabon et à Sao Tomé et Principe.

L’idée nourrie par l’Agence française de développement (AFD) et le bureau sous régional pour l’Afrique centrale de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à travers cette initiative, est de rechercher une plus grande efficacité de leurs actions dans ces deux pays. Cette décision a été matérialisée entre autres par plusieurs rencontres d’échanges et la tenue d’une mission conjointe à Sao-Tomé et Principe du 15 au 22 novembre 2018. Au cours de ladite mission, des pistes d’interventions mutuelles avaient été explorées. Des domaines d’actions prioritaires tels que l’énergie, l’horticulture urbaine et péri-urbaine, la maîtrise de l’eau agricole à travers l’irrigation, la lutte intégrée contre les ravageurs du caféier, la gestion des déchets, avaient été identifiés.

Le point sur un certain nombre de décisions communes
Le 1er mars dernier, le coordonnateur du bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique centrale, Hélder Muteia, accompagné par la chargée de nutrition et par le consultant national en charge des terres et des eaux, a effectué une visite de courtoisie à la directrice de l’AFD, Laetitia Dufay. Cette rencontre a permis aux deux parties de faire le point sur un certain nombre de décisions qui avaient été prises lors de la mission conjointe effectuée à Sao-Tomé et Principe. Ainsi, au nombre des sujets ayant fait l’objet d’échanges, figuraient la collaboration au Gabon et à Sao Tomé et Principe, puis l’ancrage sous régional de l’AFD, avec en prime la création d’une direction régionale. Concernant la collaboration au Gabon et à Sao-Tomé et Principe, il convient de signaler que le siège de l’AFD a déjà donné son accord de principe pour la continuité des activités à Sao Tomé et Principe. Ce qui permettra d’opérationnaliser le partenariat AFD-FAO dans ce pays. Une demande d’assistance technique pour l’élaboration d’un projet d’irrigation et l’appui à la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en oeuvre a été formulée par le gouvernement de Sao-Tomé et Principe à l’endroit de la FAO.

Au Gabon, l’AFD est très présente dans le domaine de l’agriculture à travers le Projet de Développement et d’Investissement Agricole au Gabon dont une deuxième phase (PRODIAG2) pourrait être sollicitée avec un appui technique de la FAO. Dans l’optique de mieux coordonner les activités de l’AFD au niveau des pays d’Afrique centrale, une direction régionale a été créée. Celle-ci couvre les mêmes pays que le bureau sous-régional de la FAO, à savoir le Cameroun, le Congo Brazzaville, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Tchad et Sao Tomé et Principe. Cette ouverture apparaît comme une
opportunité. Car elle pourrait permettre aux deux parties d’étendre leur partenariat sur plusieurs pays de la sous-région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *