Climat des affaires : L’Anpi confirme les délais de 48 heures pour la création d’une entreprise au Gabon

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires au Gabon, l’Agence nationale pour la promotion de l’investissement au Gabon (ANPI) revendique un acquis de taille. Celui de la réduction des coûts et du temps de création des entreprises.

Apropos de la réduction des délais de création d’entreprise qui est désormais de 48 heures, la directrice générale de l’ANPI-Gabon, Nina Alida Abouna, fait savoir que ce défi, à la dimension sous-régionale, a été relevé grâce à la mise en place d’un dispositif spécial. Lequel se traduit par le regroupement de plusieurs services au sein du guichet de l’investissement. Le premier service mis en relief dans cette nomenclature est celui du bureau des immatriculations qui sert d’interface dans le processus de création des entreprises. Il regroupe en son sein toutes les administrations partenaires intervenant dans le processus des procédures, à savoir l’Office gabonais de la propriété intellectuelle (OGAPI), le greffe du commerce pour l’immatriculation au Registre du commerce et crédit Immobilier (RCCM). On y retrouve également la direction générale des impôts (DGI), pour délivrer les déclarations d’existence et d’immatriculation fiscale (NIF), la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), et enfin le Journal officiel pour la publication des actes d’immatriculations.

Résultats des courses, entre janvier 2018 – année de son ouverture officielle par le président de la République, Ali Bongo Ondimba – et janvier 2019, le guichet de l’investissement de l’Agence nationale de la promotion des investissements au Gabon (ANPI) a permis de créer plus de 1500 entreprises dans le pays. Il est par ailleurs à noter que la principale mission assignée à l’ANPI est de conseiller et d’accompagner le gouvernement dans la mise en oeuvre des politiques publiques liées entre autres à la promotion des investissements et des exportations, la formalisation et la création des entreprises, l’accompagnement de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes, la mise en place de la plateforme de dialogue public-privé permanent au sein du Haut conseil pour l’investissement (HCI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *