Filières bois : une tendance largement appréciable

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Au terme de l’année 2018, les industries de transformation du bois ont enregistré une nouvelle progression de leurs performances industrielles et commerciales.

En effet, la production de bois débités a augmenté de 13,7% à 963 834 m3, en lien avec l’amélioration des conditions d’approvisionnement des unités de production et de la montée en puissance des usines nouvellement installées, notamment celles situées dans la zone de Nkok.
Sur le plan commercial, les ventes locales ont explosé pour se situer à 110 303 m3, tandis que les exportations ont progressé de 8% à 734 635 m3, attribuable à la fermeté de la demande de bois sciés sur le marché asiatique.

Les unités de sciage
Au terme de l’année 2018, on note une amélioration des performances industrielles et commerciales de l’activité de sciage. En effet, sur le plan industriel, la production de bois sciés a connu une hausse de 17,1% pour se situer à 610 927 m3. Cette embellie résulte d’un meilleur approvisionnement des unités de transformation en grumes et du renforcement du tissu industriel (investissements pour la modernisation des scieries).
De même, les ventes locales et les exportations se sont situées respectivement à 70 508 m3 et 451 447 m3, toutes deux en croissance. Cette amélioration provient de la forte demande du marché local et des commandes soutenues du marché asiatique du bois scié. Les unités de déroulage essentiellement composées du placage et des contreplaqués affichent également des indicateurs performants.

Le placage
Les unités de fabrication des placages ont consolidé les bonnes performances enregistrées depuis plus de deux ans à la faveur des industries installées dans la ZERP de Nkok. Ainsi, la production de placage est passée à 315 477 m3, soit une augmentation de 14,8% par rapport à celle réalisée en 2017. Cette situation s’explique aussi par une accélération du rythme d’approvisionnement des usines en grumes.
De même, les ventes locales ont atteint 31 695 m3, tandis que les exportations ont augmenté de 30,1% à 252 908 m3, en lien avec l’amélioration des performances du cluster de Nkok et la fermeté de la demande du marché extérieur.

Le contreplaqué
La branche de fabrication de contreplaqué a par contre enregistré des contreperformances en 2018. En effet, la production est passée de 51 232 m3 en 2017 à 37 431 m3, soit une chute de 26,9%. Cette évolution résulte des difficultés d’approvisionnement en grumes des principales unités de transformation de ce segment.
Sur le plan commercial, les exportations ont suivi la même tendance baissière avec des ventes de 30 280 m3 en 2018, suite aux difficultés de logistique, notamment au niveau portuaire (baisse du rythme de déserte des navires). A contrario, les ventes locales ont enregistré une hausse de 28,6% à 8 101 m3, en liaison avec l’affermissement des consommations du marché local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *