Marchés financiers : Le processus de fusion des marchés financiers de la Cémac se concrétise

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Le 22 mars 2019 à N’Djamena au Tchad, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a procédé à la signature des conventions de transfert des valeurs mobilières et de leur support de gestion, avec la Caisse autonome d’amortissement du Cameroun (CAA) et la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC).

La signature des conventions entre d’une part la BEAC et la CAA, et d’autre part la BEAC et la BVMAC, intervient dans le cadre du processus de fusion des marchés financiers de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Une fusion décidée par les chefs d’Etat de la sous-région, lors de leur session extraordinaire tenue le 30 octobre 2017 à N’Djamena.

Selon le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, « le processus de fusion en cours dans la zone CEMAC devra aboutir au plus tard le 30 juin 2019.Cette fusion inaugure une nouvelle configuration du marché financier régional articulé autour d’un certain nombre d’acteurs. Il s’agit notamment d’un régulateur unique basé à Libreville (Gabon), indépendant et doté des pouvoirs et moyens nécessaires pour réguler le marché financier régional unifié ; d’une bourse unique, dont le siège est fixé à Douala (Cameroun), issue de la fusion de deux bourses existantes ; d’un dépositaire central unique du marché financier provisoirement logé aux services centraux de la BEAC, à Yaoundé au Cameroun».

« Pour y parvenir une démarche stratégique, articulée en deux phases, a été définie de manière consensuelle avec l’ensemble des acteurs du marché financier en mars 2018 », a précisé Abbas Mahamat Tolli. La première phase est consacrée à la fusion physique et institutionnelle effective des deux régulateurs et des trois dépositaires centraux; la deuxième phase porte sur la restructuration et l’accompagnement des structures du marché financier unité (régulation, bourse des valeurs et dépositaire central uniques), afin de garantir leur démarrage efficace et réussi.

La signature des deux conventions de transfert, intervenue au lendemain de la première réunion du Comité de politique monétaire de la BEAC de l’année en cours, entre les deux dépositaires centraux (BVMAC et CAA) et la BEAC, consacre l’aboutissement de la première phase pour ce qui est de l’unification des dépositaires centraux. Désormais, le marché financier de la CEMAC dispose d’un Dépositaire central unique, ce rôle étant pour le moment dévolu à la BEAC.
Répondant aux questions des journalistes à l’issue des signatures de ces conventions, le gouverneur de la BEAC a relevé que l’unique but est d’approfondir le marché financier de la sous-région et de créer une alternative crédible aux financements bancaires des économies de la CEMAC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *