Régulation et supervision bancaires : En finir avec l’opacité financière

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

C’est le bien fondé du séminaire sous-régional portant sur les domaines de la régulation, de la supervision et la transparence bancaires que vient d’abriter la capitale gabonaise, Libreville

Cette rencontre placée sous l’égide du Centre régional d’assistance technique du Fond monétaire international (FMI) pour l’Afrique centrale, avait pour but d’outiller les acteurs du secteur sur l’approche basée sur les risques bancaires. Dans un premier temps, les participants ont été édifiés sur la présentation des normes et des bonnes pratiques internationales relatives à la gouvernance. Par la suite, les enjeux d’une supervision efficace de ce domaine dans la sous-région leurs ont été exposés au travers d’une série de présentations thématiques et d’échanges nourris avec les participants, pour répondre aux nombreuses questions posées. Selon Afritac Centre, ce séminaire régional a été l’occasion d’insister sur plusieurs aspects essentiels de la gouvernance. En l’occurrence, l’organisation de la répartition des rôles et des responsabilités entre la direction générale et le conseil d’administration, et le fonctionnement des comités.

D’autres aspects tels que l’évaluation de la stratégie de développement, les relations intra-groupes, la prévention des conflits d’intérêts, le contrôle de l’externalisation et des transactions avec les parties liées, ont été inscrit à ce programme de formation. Au terme de cette rencontre, une synthèse des bonnes pratiques recommandées pour l’édiction de normes prudentielles adaptées et pour la mise en oeuvre de contrôles appropriés a été effectuée. Les participants se sont fortement impliqués dans les discussions tout au long des sessions de travail et ont bénéficié de supports de présentation détaillés, qui devraient contribuer utilement au renforcement des capacités des autorités de supervision de la sous-région. Il est à noter que dix-neuf participants ont représenté les autorités de supervision bancaire des neuf pays membres que couvre Afritac centre. A savoir : la Banque de la République du Burundi (BRB), la Banque centrale du Congo (BCC), la
Banque de Sao Tomé-et-Principe (BCSTP) et la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *