Hôtellerie-restauration : des centaines de milliers de salariés en reconversion

Où sont passés les saisonniers, qui manquent à l’appel à l’approche de l’été ? Des milliers d’emplois ne sont toujours pas pourvus, notamment dans la restauration. À Chartres, France Télévisions a suivi certains d’entre eux.

Dans les rues de Chartres (Eure-et-Loir), Marine Carteau, agent immobilier, traque des logements pour ses prochains clients. Durant 18 ans, elle a travaillé dans la restauration. Elle a multiplié les postes en cuisine, en salles et même en caisse, avec des horaires à rallonge. « De Pâques à la Toussaint, il faut travailler. Donc pas de vacances d’été, pas de vacances avec les enfants, ça devenait compliqué. J’avais besoin d’un métier qui m’apporte une plus grande liberté, et plus de temps pour la vie de famille », explique-t-elle.

Comme elle, près de 300 000 professionnels auraient quitté hôtels et restaurants pour d’autres métiers. Selon un centre de formation, les reconversions ont été multipliées par trois depuis la crise sanitaire. « Le taux horaire est le même de nuit, de jour, et vous devez être absolument disponible », se souvient Maryline Estrade, ancienne salariée de la restauration. Les compétences acquises en salle ou cuisine, polyvalence et sérieux, sont selon Éric Chartier, responsable de la formation à l’IFOCP Cergy-Pontoise (Val-d’Oise), des valeurs ajoutées recherchées par les patrons.

Laisser un commentaire